« LA FEMME et l'AUTOMOBILE : une conquête réciproque »

« LA FEMME et l'AUTOMOBILE : une conquête réciproque »

 

 Nous sommes en 1893. Le préfet Lépine est saisi d’une demande pour le moins étonnant : une femme demande un « permis pour conduire les automobiles, à moteur, à pétrole ».

Consultées, les autorités compétentes se demandent s’il est bien raisonnable d’accorder à une femme pareille autorisation.

Le combat fut long et opiniâtre. Finalement la duchesse d’Uzès, arrière petite fille de la veuve Clicquot, obtenait cette faveur, devenant la première femme à obtenir ce titre de circulation.

Femme d’exception par ses fréquentations variées, sportive exceptionnelle, pratiquant la voile et la chasse courre jusqu’à … 86 ans, elle innove encore en étant la première femme à être verbalisée pour excès de vitesse.

Encore une fois, elle fut la première à équiper son automobile d’un rétroviseur.

La conquête de l’automobile par la femme ne faisait que commencer.

Une autre conquérante, Camille du Gast réalise l’exploit de terminer la terrible course Paris – Madrid arrêtée a Bordeaux pour cause d’accident multiples. Elle voudra s’engager dans la Gordon-Bennett. L’Automobile Club France refusera sa demande : pas de femme dans la course.

Et maintenant les femmes prennent la voiture… pour faire les courses.

Christian Charriot