LA SOLITUDE

LA SOLITUDE

 

Il est seul dans la tempête sur son trimaran                                        

La route du Rhum pour lui c'est tous les ans

Arrivera-t-il enfin aux Antilles, le premier

Ou victime d'une avarie sera-t-il sauvé ou noyé

 

C'est l'image du sort réservé aux humains

Qui chaque matin au réveil pensent au lendemain

Ils sont seuls face aux faiseurs de miracles avérés

Qui chaque jour accompagnent leur vie pour la prolonger

 

Le rêve et l'espoir restent leur seule réalité

Car leur vie n'est pas seulement liée à la volonté

Ils doivent combattre l'ennui de la solitude

Pour y arriver la lutte s'annonce rude

Les amis, petit à petit sont partis                                              

Ceux qui restent sombrent dans l'oubli

Leur seule chance c'est d'embarquer pour le large

Espérant dans leur fuite être sauvés par leur courage

 

"Mais le malin veille" et dans la tempête le trimaran a sombré

Entraînant pour toujours ceux qui pensaient être sauvés

 

 

Jean VENTRIN

Date de dernière mise à jour : 28/12/2016

×